Les genoux de Madame Macron

Tandis que les Français du Nord du pays subissaient les rigueurs hivernales d’un été soumis au réchauffement climatique et que les rapports sur la situation économique de la France s’amoncelaient dans les rédactions des journaux une pétition contre le projet du nouveau Président de la République de mettre fin à l’hypocrisie de la situation institutionnelle de son épouse circulait sur internet ! Après la signature de 200 000 personnes il est apparu que ce sujet était la préoccupation majeure des Français et les chaines TV publiques se sont emparées de ce problème brulant qui a immédiatement fait l’objet de débats enflammés aux heures de grande écoute ! Le comble a sans doute été atteint par une dame de la grande société médiatique nationale qui nous a expliqué doctement que la situation était critique à cause de la taille des jupes de madame Macron qui laissait voir ses genoux ! Mon poste n’a pas explosé…de rire, pas plus que l’entourage de la dame et je ne pense pas avoir entendu que le CSA se soit emparé de cette atteinte à la dignité des téléspectateurs !

Car effectivement il est temps de s’occuper de savoir…aussi et sans doute de soutenir une pétition pour connaitre l’opinion de 200 000 français sur ce sujet brulant : la femme du président de la République a-t-elle le droit de montrer ses genoux !

Qu’on en juge, le même jour paraissait le chiffre du déficit commercial du pays, 34,3 milliards d’euros au premier semestre, contre 23 milliards durant la même période l’an dernier tandis que nos amis allemands enregistrent un surplus de 121, 2 milliards ! Aucun intérêt pour les français, habitués à voir nos chiffres se dégrader, et puis où est la pétition demandant à rétablir les comptes du pays ? Il est vrai que la presse nationale s’est élevée contre le souhait du Chef de l’Etat de contenir les dépenses budgétaires de l’année 2017 ! Pensez-donc puisque je vous dis que la préoccupation majeure de la nation est la taille des jupes de Madame Macron !

On pourrait aussi parler d’autres études …positives celles-là , comme celle qui suggère qu’il est absolument urgent et nécessaire de lancer un plan   stratégique de formation pour les métiers industriels en tension qui bloquent la relance productive, mais cela ne doit intéresser personne je suppose !

On pourrait suggérer aussi d’aller regarder pendant cette période estivale la situation de nos voisins ibériques, l’Espagne et le Portugal qui paraissent aller mieux en ce qui concerne les forces productives et dont le chômage de masse a connu une décrue significative, il n’y a pas que l’Allemagne qui connaisse un mieux ! Chez nous la consommation a bien augmenté, de 4, 4 % , mais nos exportations continuent de stagner avec seulement 20% de notre PIB. C’est le secteur manufacturier qui est en cause puisque dans presque tous les secteurs nos exportations sont inférieures aux importations ! Un autre rapport, toujours d’intérêt mineur par rapport à la taille des jupes de … montre qu’en dix ans la production française a chuté de 10% , entrainant la perte de 530 000 emplois industriels tandis que stagnait le nombre de nos entreprises exportatrices, 125 000 à coté de 300 000 en Allemagne (encore !) et 210 000 en Italie. Bagatelle que tout cela, cela n’intéresse pas les français qui ont, on l’a compris, d’autres préoccupations qui soulèvent l’indignation populaire.

On voit donc bien qu’il y a deux planètes distinctes, celle des réalités qui pèsent sur notre pays et qui sont loin d’être oubliées par nos concitoyens malgré l’insistance à réaliser des micros-trottoirs sur les aires de repos des autoroutes pour savoir quand « ils » espèrent arriver sur leurs lieux de vacances, malgré des pétitions et des commentaires dégradants largement diffusés, et celle des apparences, des petits calculs malsains pour faire parler de soi, de faire le « buzz » comme on dit sur des sujets médiocres comme le port de la cravate dans l’hémicycle, ou la taille des jupes de l’épouse du Président de la République

Il y a de vrais débats à avoir, j’en ai suggéré un à la suite du projet de société du Ministre de l’Ecologie, sans animosité mais avec sérieux, on ne peut pas à la fois décarboner le pays et faire régresser le recours à l’électricité nucléaire, un autre débat autour de l’industrie de l’énergie nationale issue des mêmes orientations en considérant l’intermittence des énergies renouvelables et le nécessaire recours au thermique . Je comprends que le service public considère que  ces sujets n’intéressent pas les français mais ce n’est pas ce que j’observe sur le terrain !

Un autre sujet est sur la table, celui de l’affaiblissement de notre secteur productif, agriculture et industrie, il ruine notre pays, met au chômage des régions entières, disloque nos sociétés et nos territoires, met en péril nos solidarités. Les remèdes existent, ils peuvent faire l’objet de débats également animés avec des accords et des désaccords, mais avec la volonté de bouger , d’arrêter cette propension permanente à projeter des détails insignifiants en première ligne pour endormir le pays et l’enfermer dans une sinistrose mortifère.

Je reconnais la difficulté de lancer sur internet une pétition pour la prise en compte ,dans les informations du service public de télévision, de la relance du secteur productif. Ce serait sans doute plus efficace d’en faire une sur la lutte contre le conformisme social qui voudrait légiférer sur la taille des jupes… mais finalement n’est-ce pas le conformisme social qui empêche aussi nos entrepreneurs du secteur productif, jeunes ou moins jeunes, de faire grandir leurs entreprises, de leur faire prendre les risques du marché mondial en accélérant leur montée en  charge, n’est-ce pas le conformisme social qui pénalise les innovateurs, qui exige des garanties patrimoniales aux aventuriers de l’industrie, qui ne permet pas aux territoires d’accompagner ceux qui peuvent les sauver. Si ,après tout, faire une pétition pour permettre à Madame Macron de montrer ses genoux n’était pas aussi une idée pour redynamiser notre pays en jetant aux orties les tabous insignifiants …et mortels ?

Laisser un commentaire