Hinkley Point :la centrale nucléaire du doute

Depuis quelques jours , après que la plupart des praticiens de l’électricité aient émis des doutes sur la pertinence de réaliser aujourd’hui le programme de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires d’EDF en Grande Bretagne à Hinkley Point , des voix s’élèvent pour dire que cette opération est essentielle pour le maintien d’une industrie nucléaire dans notre pays , et le Journal du Dimanche s’en est fait l’écho ce 13 Mars .

Si des professionnels techniciens et financiers s’interrogent , alors que le patriotisme d’entreprise est très fort dans ce domaine , porté par le service public de l’électricité depuis 1945, c’est quand même qu’il y a un problème , non ? Si depuis que le programme , nouveau dans ses paramètres essentiels, a été annoncé, le recul en Bourse du titre EDF l’a même vu disparaitre du CAC 40 , ce n’est pas de la grogne de syndicalistes conservateurs ! Non , c’est qu’il y a un problème .

Transformer , comme on est en train de le faire , le soutien à ce programme comme la prolongation d’une lutte des pro-nucléaires contre les « anti » est une tromperie et une méconnaissance totale du dossier , les syndicats et le personnel d’EDF sont « pro » , et ils soutiennent même le maintien de la centrale de Fessenheim contre vents et marées . Dire comme je l’ai lu que Hinkley Point est le seul projet accessible en Europe et qu’il est indispensable pour le maintien des compétences et des talents du nucléaire français, et que donc il faut décider , maintenant , sans attendre , alors qu’il y a quelques mois les turbo-alternateurs pour le nucléaire d’Alstom ont été cédés à General Electric avec les félicitations des mêmes est le résultat d’une mauvaise analyse ou d’un mensonge .

Il y a aujourd’hui trois points essentiels à prendre en compte

Le premier , les agissements des dernières années en matière d’électricité ont mis en pièces notre service public national ! Les subventions aux énergies renouvelables ont conduit le prix de gros de l’électricité à être inférieur au prix de production du moins cher ! Les producteurs « classiques «  non subventionnés perdent  tous de l’argent , le marché de l’électricité est donc devenu pourri . Il est urgent d’y remédier avant de se lancer dans tout nouvel investissement d’envergure .

Le second c’est que tant que le prototype de nouvelle centrale , Flamanville , n’a pas été réceptionné et validé par l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) , c’est toujours un projet et pas une centrale , on n’a pas le droit de déclarer que les risques sont parfaitement maitrisés , on l’espère , on y travaille , on fait confiance à nos ingénieurs …mais il vaut mieux vendre quelque chose qui existe que quelque chose qui n’existe pas .

Enfin dans cette affaire qui prend la décision ? Si c’est l’Etat français ou le Britannique , qu’ils paient et prennent le risque correspondant ! Dans le projet initial , la Banque d’Angleterre était présente , comme il n’était question que d’une position minoritaire d’EDF et donc non consolidée dans les comptes , le projet d’aujourd’hui est porté majoritairement par EDF qui a , dans le même  temps décroché en Bourse ! C’est donc bien ce que j’appelle une folie . Si les Etats veulent pour des raisons politiques décider ce programme , qu’ils le fassent donc , sans mettre en péril le service public de l’électricité en France .

La sagesse , je dirais la raison , c’est d’attendre pour prendre une décision que les problèmes fondamentaux du prix de l’électricité soient traités au niveau européen en s’abstenant des idéologies , que Flamanville fonctionne , et que les véritables décideurs permettent à EDF de ne pas consolider cette opération . Je pense avoir pris suffisamment de risques dans ma vie d’industriel , en avoir payé le prix , pour ne pas être suspect de frilosité excessive ! Je crois à la filière nucléaire française , je suis confiant dans son possible retour à l’excellence si elle utilise rapidement les ressources du numérique (ce qu’elle ne fait pas aujourd’hui , ce qui est LA raison de ses retards) , et , pour une fois , je souhaite que l’on attende . Bien sûr il faudra faire Hinkley Point et nous le ferons , mais en temps et en heure quand la situation d’ensemble sera clarifiée .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.